forum pirate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aide contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du jeu
Admin


Messages : 5
Date d'inscription : 21/08/2012

MessageSujet: Aide contexte   Jeu 8 Oct - 15:42

Quelques info piqué sur wiki histoire de vu qu'on es assez libre.

France 1640

Les Pays-Bas renouvellent leur alliance avec la France au début de l’année.
2 janvier : le chancelier Séguier reprend Rouen rebellée.
7 janvier : Salses est reprise par les Espagnols.
24 janvier : mariage de Nicolas Fouquet et Louise Fourché à Notre Dame de Nantes.
31 mars : création du Louis d'or, valant une vingtaine de livres. Son créateur, le surintendant des Finances Claude de Bullion, meurt en décembre, laissant une fortune considérable de 8 millions de livres.
13 juin - 8 août : conquête d’Arras.
Juillet : Émeutes à Moulins.
3 septembre : Michel Le Tellier devient intendant de l’armée d’Italie.
18 septembre : prise de Turin par le comte d’Harcourt.


Cour de Gaston d’Orléans.
Enquête sur les usurpations de noblesse.
À Paris, Nicolas Sauvage a l’idée de louer des carrosses à sa clientèle. Comme il a loué une maison rue Saint-Antoine qui possédait une image peinte de saint Fiacre, le nom est resté pour les carrosses hippomobiles.
Publication posthume de l'Augustinus, de l'évêque d'Ypres Cornelius Jansen dit Jansénius, acte fondateur du jansénisme.
Retour des Solitaires à Port-Royal des Champs.


Angleterre 1603 - 1640

Le règne de Charles Ier jusqu'en 1642 : la marche vers la guerre civile

Depuis 1603, un même roi règne sur l'Angleterre, le pays de Galles et l'Écosse. Toutefois, l'Écosse et l'Angleterre étaient toujours deux royaumes distincts, disposant chacun d'un parlement propre. Charles Ier, roi depuis 1625 désire réaliser le rêve de son père Jacques Stuart : unifier l'Angleterre, l'Écosse et l'Irlande dans un même royaume. Ces aspirations inquiètent certains Anglais qui craignent pour leurs droits. En effet, Charles, comme son père, se réclame du droit divin, et n'accepte pas les limites que la tradition impose au roi d'Angleterre. D'autres événements contribuent à rendre la situation tendue. En 1625, Charles épouse Henriette-Marie de Bourbon, une catholique, dans un pays à large domination anglicane.

Jusqu'en 1627 :
En 1627, le favori du roi, le duc de Buckingham échoue lors d'une expédition destinée à rompre le siège de La Rochelle ; le parlement entreprend alors contre lui une procédure d'impeachment. Le roi y répond par la dissolution du parlement. Le nouveau parlement lui demande de signer la Pétition des droits. Charles accepte, car il a besoin du soutien du parlement pour pouvoir lever de nouveaux impôts.

1627-1640 : le règne solitaire de Charles
Sauf pour lever des impôts, le roi n'a pas besoin du parlement. Charles a besoin d'argent, mais sait qu'il ne peut pas compter sur un réel soutien de la part des parlementaires, et il s'abstient de convoquer un parlement. Il a recours à des moyens détournés pour tenter d'augmenter ses revenus. Ces procédés ne sont pas illégaux, mais sont perçus comme contraires aux libertés, et entretiennent des rancœurs.

Des réformes religieuses suscitent également des hostilités. En Angleterre, les puritains accusent Charles de vouloir rétablir le catholicisme et protéger les rentes de situation par des monopoles.

En Écosse, les dissensions sont plus graves encore. La politique des plantations en Irlande déclenche la colère. Expropriés, des milliers d'Irlandais ont dû migrer dans les années 1630, comme engagés volontaires, sur la petite île antillaise de la Barbade. Il a été calculé qu'en 1641 près de 125 000 colons s'étaient installés en Irlande. Ces spoliations exacerbent les tensions avec les Écossais qui avaient émigré au début des années 1600 en Irlande. Charles Ier est accusé de favoriser les hommes de cour. Thomas Wentworth (1593-1641), un de ses proches, Lord Deputy d'Irlande depuis 1632, accéléra les plantations en Irlande, déclenchant en 1639 les guerres des évêques en Écosse qui conduisent à son exécution en 1641 par le parlement.

Charles, voulant unifier les pratiques religieuses de ces deux royaumes, cherche à imposer un nouveau livre de prières en Écosse. L'entreprise aboutit à des émeutes qui s'enveniment ; la guerre civile éclate et les insurgés écossais connaissent des succès.

1640-1641 : nouveaux parlements, nouveaux conflits
En 1640, pour faire face à la rébellion, Charles a besoin de lever de nouveaux impôts. Un nouveau parlement est convoqué. Celui-ci profite de l'occasion pour exposer ses griefs au roi, qui le dissout au bout de quelques semaines, c'est le court parlement. Charles reprend donc la guerre en Écosse sans nouveaux moyens financiers. Mais, face à une situation financière intenable, il se résigne en novembre à convoquer un nouveau parlement.

Le nouveau parlement se montre encore plus hostile envers Charles : il fait passer plusieurs lois destinées à défendre ses droits contre le pouvoir royal, notamment la Grande Remontrance. Le parlement interdit notamment au roi de le dissoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-en-vue.frenchboard.com
 
Aide contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peinture d'étrier - photos & aide au choix
» Choix de jantes (taille) - Besoin d'aide !
» Toute aide sera la bienvenue [coque de vélomobile à l'IUT]
» aide utilisation sondeur hds
» besoin d'aide pour une installation audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre en vue :: Pour commencer :: Contexte-
Sauter vers: